Well Being

How to spot a toxic relationship?

violence

If you feel that you can not be yourself, that you are afraid of retaliation every time you start a project, or that you are constantly in awe of saying or doing something wrong, read this article.

Research shows that psychological violence is as harmful as physical violence. A study followed 846 children at risk over a period of 14 years and the results are clear: psychological violence scores as much as violence physically even if the scars are not visible physically.

A relationship of emotional abuse is harmful for trust and self-esteem. However, some people who are victims of emotional abuse do not realize it. That’s why I want to translate the following article: 20 warning signs of an abusive relation ship : Awareness is necessary and can save a life.

What is an abusive relationship?

An abusive relationship is a relationship in which one person inflicts emotional abuse on another . This violence is terribly harmful and affects the way the victim perceives themselves. This violence is expressed in the form of actions, attitudes or words designed to belittle or humiliate the other. The attacker controls his victim and keeping him confused, helpless and frightened. According to the research, psychological violence is caused by women or men at equal rates: everyone can be the victim of an abusive relationship, sex does not protect this violence.

Voici les 20 signes alarmants qui prouvent que vous êtes victime d’une relation abusive.

Liste des attitudes de l’agresseur

1. Il/elle vous humilie constamment en face des autres.
2. Il/elle critique la moindre de vos actions et vous fait croire que vous ne pouvez rien faire de bien.
3. Il/elle vous rabaisse en mettant cela sur le compte de l’humour (afin que personne ne s’en rende compte ou que vous passiez pour une personne trop susceptible).
4. Il/elle veut contrôler toutes vos actions.
5. Il/elle vous rappelle constamment vos lacunes et vos échecs.
6. Il/elle ne valorise jamais vos sentiments et dit souvent que vous êtes « trop sensible ».
7. Il/elle vous lance des regards méprisants, dédaigneux ou désapprobateurs lorsque vous êtes seul·e avec lui/elle.
8. Il/elle refuse d’être affectueux ou d’avoir des rapports sexuels avec vous pour vous punir (s’il s’agit de votre partenaire sexuel).
9. Il/elle rabaisse vos rêves ou vos aspirations.
10. Il/elle raconte vos secrets et vos moments privés avec d’autres personnes contre votre gré.
11. Il/elle ne pense pas que vous soyez le/la seul·e à savoir ce qui est mieux pour vous.
12. Il/elle vous blâme pour leurs problèmes, leurs humeurs ou leur mécontentement.
13. Il/elle a du mal à rire de lui/d’elle-même. Il/elle devient extrêmement sensible lorsque que vous le/la taquinez ou lui faîtes des reproches.
14. Il/elle vous fait vous sentir mal : vous n’avez plus envie de voir vos amis, plus envie de sortir sans lui/elle.
15. Il/elle vous pousse à croire que vous n’êtes pas assez bien pour lui/elle, que vous devriez être reconnaissant·e d’être avec lui/elle.
16. Il/elle n’accepte jamais que vous ayez raison.
17. Il/elle vous fait des menaces subtiles, généralement déguisées en suggestions pour soit-disant vous « aider ».
18. Il/elle contrôle vos finances afin de contrôler vos actions.
19. Il/elle vous appelle en permanence afin de vérifier où vous êtes, ce que vous faites et avec qui.
20. Il/elle vous accuse de choses qui ne sont pas vraies afin que vous vous sentiez obligé·e de prouver votre amour.

Cette liste, non exhaustive, représente un agresseur qui peut être votre partenaire, votre ami·e, votre supérieur·e, un membre de votre famille, etc…

Si vous pensez être victime d’une relation abusive, demandez de l’aide. Ne restez pas seul·e, ne vous repliez pas sur vous-même. Vous n’êtes pas à blâmer, ce n’est pas de votre faute. Réagissez : le stress que provoque cette relation toxique risque de vous provoquer des maladies (somatisation), de vous mener à la dépression jusqu’à vous causer un traumatisme émotionnel.

Il est difficile de se rendre compte et d’accepter que nous sommes victime d’une relation abusive. Si vous avez des doutes, n’hésitez pas à demander l’avis d’un ami, d’un membre de votre famille, d’un médecin, d’un psychologue…

Ne restez pas seul·e.

aide

A très bientôt,
Céline

Leave a Comment

13 − 10 =