Superstitions and beliefs

Catherine de Medici, her death and the great prophecy

catherine de medicis
Vous connaissez bien sûr Catherine de Médicis
Qu’en est-il de la prophétie qui annonça sa mort ?
Faisons un bref retour en 1519, à Florence : où Caterina Maria Romola di Lorenzo de Medici naît…

* Florence, 13 avril 1519. Naissance de Catherine de Médicis.
* Basilique de Saint-Denis, 10 juin 1549. Catherine est sacrée reine de consort de France.
* Blois, 5 janvier 1589. Mort de Catherine de Médicis.

  • Et entre temps ?

Et entre temps… La prophétie engendra le perpétuel évitement de Saint Germain…

1571, Côme Ruggieri en personne, grand astrologue, annonce la mort de Catherine de Médicis.

‘Vous mourrez près de Saint-Germain’.
Pour une femme si superstitieuse que Catherine de Médicis, ces mots semblent tomber comme des lames tranchantes sur le cou de la reine de consort de France.
‘Impossible.’
La Dame s’affaire donc, rapidement. Elle n’irait plus jamais à Saint-Germain. Ainsi, elle échapperait à la funeste prédiction ! Enfin…

ruggieri_carte

* Elle fit interrompre la construction du Palais des Tuileries, dépendant de la paroisse de Saint-Germain-l’Auxerrois.
* Elle s’éloigna de Saint-Germain-en-Laye, où était situé la résidence favorite de François Premier.
* Terminées les visites de la somptueuse abbaye de Saint-Germain-des-Prés !

Toute sa vie, Catherine se tenait fort loin de tout ce qui s’apparentait de près ou de loin à ‘Saint-Germain‘.

L_astrologue_qui_se_laisse_tomber_dans_un_puits1

Lorsque la Cour résidait au château de Blois, Henri III assassina le Duc de Guise dans ce même château.
Catherine; qui n’approuvait guère ses méthodes, tomba malade. Son fils demanda à ce que sa mère voit un prêtre. Catherine pris cette décision à la légère, et n’avait guère peur : la prédiction était claire : elle mourrait à Saint Germain, non pas à Blois !
Un prêtre vint donc au chevet de Madame, accueilli avec amabilité et douceur. Ils parlèrent longtemps de religion, et Catherine apprécia ce prêtre. Après un moment partagé avec lui, elle lui demanda alors son nom, espérant le revoir.

Il répondit ‘Je suis l’Abbé de Saint-Germain, Madame.‘ Catherine s’écria, stupéfaite ‘Je suis morte !
Son mal empira alors, et dans les quelques heures, elle mourra dans les bras de Saint Germain.

On rencontre souvent sa destinée par les chemins que l’on a pris pour l’éviter…

230px-Anjou_1570louvre

Leave a Comment

16 − 1 =